“Dis-moi comment tu marches, je te dirai qui tu es”
Exposition au MAD (musée des Arts Décoratifs)

L’EXPO “Marche et Démarche”

  • ON AIME : formidable exposition sur 7 siècles d’histoire de la chaussure
  • ÂGE : à partir de 10 ans
  • DATE : jusqu’au 22 mars 2020
  • LIEU : Musée des Arts Décoratifs (Paris 1er)
marche et démarche, l'expo

Marche et Démarche, une histoire de la chaussure : accessoire de mode ou instrument de torture ?

  • 7 siècles d’histoire de la chaussure , 450 modèles exposés pour s’interroger sur le statut de cet accessoire indispensable du quotidien
  • Saviez-vous qu’en France, les filles de la noblesse se bandaient les pieds pour les rendre plus fins ? Que les indiens avaient des semelles spécialement conçues pour ne pas écraser les insectes ? Que les bébés chinois portaient des chaussons décorés de têtes de tigre  pour se protéger des esprits malfaisants ? Que la différenciation du pied droit et du pied gauche dans le soulier ne date que du Second empire ?
  • “Marche et Démarche. Une histoire de la chaussure”  n’est pas une chronologie de la chaussure de l’Antiquité à nos jours ni un panorama des grands bottiers, explique Denis Bruna, commissaire de l’exposition. On s’est intéressé à l’histoire de la chaussure dans son contexte, c’est-à-dire la marche. »
  • L’idée de cette exposition lui est venue en découvrant un soulier de Marie-Antoinette de taille 33 et extrêmement fin. Comment une femme de 37 ans pouvait-elle glisser son pied dans une chaussure aussi petite ? « Les femmes aristocrates du XVIIIe, XIXe et même encore du XXe siècle ne marchaient pas, elles devaient rester oisives à la maison », répond Denis Bruna.
  • La chaussure joue directement sur notre marche et nos mouvements. Nous ne marchons pas de la même manière avec un escarpin ou un mocassin.  La marche et la démarche sont le reflet de nos origines et milieux sociaux.
  • Moment très ludique de l’exposition, le salon d’essayage où l’on peut tester 8 modèles fabriquées par le bottier Fred Rolland. Certains étant particulièrement dangereux, comme les vertigineuses chopines (des compensés populaires entre le XVe et XVIIe siècle servant à protéger les habits de la boue), il y a des barres parallèles de marche auxquels on se tient pour éviter de tomber !
  • On admire tout types de chaussures : de danse, de tennis, de course, (évolution des sneakers),  les souliers de Charlie Chaplin,  les bottes portées par Neil Armstrong lorsqu’il fit ses premiers pas sur la lune, les chaussures issues de la collaboration entre Christian Louboutin et David Lynch,  les modèles extravagants (importables) de designers contemporains
  • Certaines sont des œuvres d’art,  avec notamment dans la salle consacrées aux « souliers singuliers »,  « les chaussures du dieu Hermès », une paire ailée entièrement réalisée à partir de débris d’écrans de téléphones portables par l’artiste Juliette Miséréré.

Le TOP des EXPOS du moment

Écrire un commentaire

Je m'inscris à la Newsletter

petite enveloppe pour Newsletter